MUHAMMAD IBN ABDALLAH (SAW)

Muhammad Ibn ‘Abdallâh naquit en 570 après la venue du Prophète ‘Issâ, de l’union d’un noble père, ‘Abdallâh, et d’une saine mère, Âmina. Il vécut, mourut et fut enterré à Médine en 632. Évolution soumise aux lois de la vie et de la mort et en cela semblable à celle du commun des humains.

– Muhammad Rasûlul-Lâh (l’envoyé d’Allâh), quant à lui est une réalité non assujettie aux impératifs spatio-temporels. C’est un principe intime à la Réalité divine et antérieur à toutes formes de création. Cette entité en puissance est totalement consciente de son Être dans l’Unicité d’Allâh la plus absolue.
De son vivant et sous sa forme adamique, le Prophète (sas) a dit : « j’étais Prophète et Messager sachant ma Prophétie et mon état de Messager alors qu’Adam était entre l’eau et l’argile. Adam n’existait pas et l’eau non plus, de même que l’argile, le Trône, le Siège, les sept cieux et les sept terres, le paradis, l’enfer, rien, rien, rien n’existait ».

La création des mondes par Le Tout-Puissant à lieu à partir de la réalité Muhammadienne (Haqîqatul-Muhammadiyya). Au travers de toute bienveillance, Allâh manifeste Son secret en son Prophète (sas) qui englobe ainsi toutes les réalités.
Dans le Coran, Allâh Le Très Haut dit : « Allâh est la Lumière des cieux et de la terre … » (Cor. 24: 35). N’eût été cette bienveillance interposée entre l’Être Prophétique, rien ne serait capable de recevoir l’intensité de la Lumière divine. Le Prophète (sas) lui-même a dit : « Je suis issu de Dieu et les croyants sont issus de moi » ; propos déférents de la part du concerné, mais en vérité tout l’univers est issu de lui. Ces paroles de Dieu d’après un hadith qudsî vient confirmer cela : « J’étais un trésor caché et inconnu. J’ai alors créé un être à travers qui je me ferai connaître. »
Celui-ci est le Seigneur de l’Existence, le Secret de la Création, Seydinâ Muhammad (sas). Il est la lumière des êtres, des cieux et de toutes choses, la vérité de Dieu dans son univers manifesté.

C’est dans l’Islâm que cette vérité trouve sa parfaite expression religieuse. Le Prophète Muhammad (sas) est envoyé à l’humanité toute entière depuis Adam jusqu’à la fin des temps. Cela est explicite dans le verset coranique : « Et Nous ne t’avons envoyé (Ô Mohammed) qu’en tant qu’annonciateur (de bonne nouvelle) et avertisseur (contre le fait de commettre des péchés) pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. » (Cor. 34: 28).Dans un hadith précité n’a-t-il pas dit qu’il était déjà Prophète et informé de sa prophétie alors qu’Adam était entre l’eau et l’argile ? Par la permission d’Allâh, Muhammad est la source où s’abreuvent tous les prophètes. Tout ce qui émane de Dieu parvient à lui et c’est par lui que les prophètes puisent les lumières célestes comme énoncé dans ce hadith :« C’est Dieu qui donne et c’est moi qui distribue. » Les prophètes n’ont jamais opéré que dans sa mission universelle et temporelle, raison pour laquelle sa venue est annoncée par l’ensemble de ses prédécesseurs.
Muhammad est la source de la Miséricorde divine d’où s’écoulent tous les bienfaits d’Allâh, Lui qui a dit dans le Livre Sacré : « Nous ne t’avons envoyé que comme Miséricorde pour les créatures. » (Cor. 21: 107).Ainsi guide t-il les serviteurs de Dieu à la Vérité et à la salvation éternelle. Son apparition en Arabie sous la forme humaine marque le sceau de la prophétie. Il a incarné un modèle achevé d’adoration, de foi véritable et de connaissance absolue. Par lui, Dieu a parachevé la religion comme en atteste ce verset : « Aujourd’hui, j’ai parachevé votre religion et vous ai accordé mon entière bienfait. J’agrée pour vous l’Islam comme religion. » (Cor. 5: 3)
Le décret divin énoncé par le verset ci-dessus sous-entend l’avènement de la sainteté. L’œuvre des prophètes étant poursuivie par les saints élus de Dieu, le secret du Prophète Muhammad (sas) se déroule alors au niveau de la station du Sceau de la Sainteté. Le prince des prophètes manifeste ainsi le secret, la lumière et les bienfaits divins dans sa Réalité Ahmadienne. C’est eu égard à cette Réalité que le prophète ‘Issâ (as) a annoncé la venue du dernier Prophète en disant que son nom est Ahmad. Cette Réalité s’étale au-delà des espaces et du temps à travers le Pôle caché (Qutb), l’homme parfait de son temps. Ainsi de tout temps et de tout lieu, le Prophète (sas) est manifesté dans chaque parcelle de la création. Il importe de connaître que le Prophète Muhammad (sas) est le Secret de l’Existence, la Perfection de Dieu dans sa manifestation, la Réalité même de cette manifestation. Cependant, il importe davantage de ressentir cette réalité en soi-même. C’est à ce moment que l’individu, débarrassé de ses illusions spatio-temporelles, vit la Réalité Muhammadienne dans sa plénitude. Il perçoit l’unique Présence Prophétique qui offre sa perfection à tout propos, tout acte et toute chose.
Beaucoup de hadiths militent en faveur du caractère vivant et de l’actualité du Prophète (sas) :
« Chaque veille de lundi et de vendredi, on me présente les actes des membres de ma communauté afin que j’intercède pour eux auprès de Dieu. »
« Priez pour moi car Dieu me ressuscite pour que je prie en faveur de celui qui m’invoque. »
« Celui qui me voit en rêve me verra à l’état de veille, car le diable ne saurait prendre mon apparence. »
Le hadith suivant met en évidence la présence, la permanence et l’ubiquité du Prophète (sas) : « Chaque mort sera réveillé dans sa tombe par les deux anges Nakir et Munkir qui lui poseront les questions suivantes : Quel est ton livre ? Quelle est ta direction ? Que sais-tu de celui-ci (le Prophète) ? ». Cette question démonstrative montre la présence, durant l’interrogatoire, du Prophète (sas) dont l’ubiquité est à deviner, vue la pluralité des sites où se déroulent concomitamment l’événement.
Il y a un argument qui nous est plus proche qui prouve l’actualité du Prophète (sas). Chaque musulman, en prononçant le « tachahud » durant la prière, récite la formule suivante : « Assalâmu ‘alayka ayyuhân-Nabiyyu… », qui veut dire : « Salut sur Toi ! Ô Envoyé… » Le pronom « KA » traduit en arabe le tutoiement d’un interlocuteur présent. Cela ne prouve t-il pas la présence du Prophète ?
En substance nous voici à la fin de notre exposé qui montre de façon clair, à partir d’arguments tirés du Coran et des Hadiths, que le Prophète (sas) est bien présent parmi nous. Puisse Dieu nous le fasse connaître afin que nous puissions vivre la plénitude de sa présence. Amîne !


LA VIE DU PROPHÈTE PSL

La vie du prophète Mohammed PSL est mal connue, peu étudiée… rarement méditée. La vie du Prophète Muhammad – Que la paix et le salut soient sur lui -, considéré par les musulmans comme le dernier Envoyé de Dieu, est pourtant édifiante, profonde, lumineuse. Elle est l’histoire de la foi, de la mystique et de l’engagement. Elle est aussi l’histoire de la simplicité, de la conviction, de l’ouverture et de la détermination. L’histoire d’un homme, d’un Prophète, Un modèle.
 » Il y a certes pour vous, dans l’Envoyé de Dieu, un parfait modèle pour qui désire Dieu et le jour dernier avec ferveur et se souvient ardemment de Dieu.  » [Sourate 33, verset 21]
Impossible d’accéder à la compréhension profonde de l’initiation spirituelle sans une méditation intense, répétée et continue sur la vie de Muhammad (Psl) choisi par Le Très-Haut, pour recevoir la dernière Révélation, le Coran, et mettre en pratique les enseignements intimes, individuels et communautaires. Rapproché de Dieu, intimement habité par Sa Révélation, il demeurait proche de ses semblables. Intensément spirituel, profondément humain.

Aicha (RA), son épouse nous a offert l’éclairante formule ; il vivait du rayonnement de la Révélation : dans ses prières, son engagement, ses silences, son honnêteté, son amour… son comportement, sa morale, son caractère étaient le Coran … une lumière.

 

La Révélation lui a rappelé l’existence de tous les prophètes du passé et il lui a été commandé de les respecter tous, un à un, et de les mentionner avec sympathie, déférence et affection. Adam, Noé, Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, Jésus et tant d’autres – Que la Paix soit sur eux -, porteurs d’un seul message, universel, au-delà de toutes les diversités. fayda33
LA ILAHA ILA LAHOU, Dieu est, Il est Un, Il est L’Unique, le Très-Rapproché, le Très-Haut, Créateur des cieux et de la terre.
Sa vie fut le témoignage de cette foi, de cette responsabilité et de cet amour : un mariage de la libre spiritualité des espaces et de la conscience enracinée de la terre. Proche de Dieu, frère des hommes.
Mais il ne s’agit pas uniquement de se souvenir des événements de sa vie. Ils sont importants, certes, et très riches… mais cette mémoire est insuffisante. Les faits prennent le poids et le sens que notre pensée et notre méditation spirituelle leur offrent. Ils sont alors des faits ou des signes, ils sont une simple histoire ou les étapes d’une initiation.
La vie de Muhammad (psl) exige donc davantage que notre seule faculté de mémoire… elle nous oblige à convoquer notre intelligence, notre cœur, notre conscience, notre amour. Au reflet de notre compréhension, elle dit quelque chose sur l’état de notre spiritualité, sur le chemin qui nous mène à l’Unique, oublier le Prophète, le Messager, c’est éloigner son cœur et sa conscience du Très-Doux, du Très-Miséricordieux.

Il n’est pas un intermédiaire … il est un guide, un exemple pour mieux vivre et comprendre la profonde exigence de l’immédiateté. Un homme, « un être humain », qui nous enseigne à cheminer vers le Créateur des mondes et de l’humanité.
Chacune des étapes de sa vie est une leçon et une initiation. Son enfance d’abord, celle d’un orphelin, éduqué dans le désert, tout à la fois seul et protégé. Très tôt nommé As-Sâdiq, al-Amine, l’être dont la parole est de vérité, et le comportement de confiance… le Très-Généreux fut son Maître, son éducateur. Il cherchait, questionnait, méditait… point satisfait « des dieux », peu satisfait des hommes, il s’isola dans la grotte de Hirâ‘ des heures, des jours, des semaines entières.
Dieu l’appela, son cœur, sa conscience, son corps, sa vie furent désormais à Dieu. Contre vents et marées, dans l’amour comme dans l’adversité, jamais pourtant il ne négligea les êtres humains. C’est auprès de sa femme Khadija qu’il cherche le premier réconfort, c’est avec elle qu’il partage ses premières prières, c’est dans son entourage qu’il révèle et explique sa mission. Secret d’une spiritualité qui, parce qu’elle naît du cœur, rend l’être attentif à chaque cœur. Il y a aussi ce courage, cette détermination, cette intelligence épousant le sens du sacrifice et du renoncement et qui jamais ne confond la patience avec la passivité, l’amour de la paix avec la traître démission, le respect scrupuleux des principes avec l’adaptation lucide aux circonstances.

À la Mecque comme à Médine ou sur la route de l’exil, chaque moment est un enseignement qui rappelle les priorités d’une vie pour Dieu, avec les hommes : un cœur avide et disponible, infiniment amoureux de Dieu, de la foi, de la Création ; une conscience éveillée, profonde, exigeante, mariée à un sens supérieur de l’écoute et du pardon ; une intelligence dynamique, curieuse, soucieuse de connaissance et de vérité.
Son être entier au service de son témoignage, de sa mission : donner tout de soi, de ses biens, de son temps et de son cœur pour l’Unique. Il L’a aimé, il nous a aimés, et sa vie est une école de l’amour : pour que nous apprenions à L’aimer et à nous aimer. Sincèrement, profondément, c’est l’essence de notre foi, le rayonnement de notre fraternité : la vie du Prophète est une histoire, un livre, une école… un miroir.
Ces textes présentent les différentes étapes de la vie de Muhammad (Psl) de façon tout à la fois simple et poétique. Une atmosphère particulière qui dit le détail et emporte le cœur et l’imagination. La chaleur de la foi, le sens de la destinée et le souffle de l’espérance.
Un Envoyé qui fut pour Dieu dans ses propos comme dans ses silences, dans ses prières comme dans chacun de ses gestes.

Sa vie appelle notre cœur et invite à la méditation et c’est bien ainsi qu’il faut s’approcher de ce modèle et de ce guide. Cette biographie nous transporte dans une autre dimension.
 » Dis : certes ma prière, mes actes d’adoration, ma vie et ma mort sont à Dieu, Seigneur des mondes. Il n’a point d’associé. » [Sourate 6 – Verset 162]
« Nous ne t’avons envoyé Ô Muhammad que comme une miséricorde pour les mondes » [Sourate 21 – Verset 107]
L’influence de la prophétie de Muhammad est visible dans tout ce que le monde contient aujourd’hui de croyances et de modes de pensées, de cultures et de civilisations, de morales et de modes de vies, de connaissances et de sciences, bref, cette influence est visible dans toutes les sphères de la connaissance humaine .
Il est donc étrange que tant de personnes sur terre aujourd’hui n’aient si peu, voire aucune connaissance de la vie et de la mission de ce dernier Grand Prophète de Dieu et de son impact historique sur le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Innombrables ont été les mots qui ont été dits pour décrire sa noble vie et sa personnalité, mais le but de ce rappel est de rendre, autant que possible, l’histoire dans son authenticité et sa simplicité. Cela pourra servir d’introduction pour ceux qui appréhendent le sujet pour la première fois.
Personne ne manquera d’être touché ou inspiré par la magnificence de son caractère rayonnant : même les plus grands ennemis de Muhammad ont dû admettre qu’aucune faute ne pouvait être décelée dans son comportement ou son intégrité. Par ailleurs, les savants occidentaux ainsi que les personnalités historiques qui, à travers les siècles, ont été assez courageux pour se pencher, avec un cœur honnête, sur sa vie et ses miraculeux accomplissements, en sont arrivés à la même conclusion.
Turbans du Prophète (PSL):
Certaines de leurs observations sont remarquables. Ainsi George Bernard Shaw a dit :
Je le crois que si un homme comme lui devait assumer la dictature du monde moderne, il réussirait à trouver des solutions aux problèmes tout en apportant la paix et le bien-être tant désirés. L’Europe commence à être séduite par les principes de Muhammad. Dans le siècle à venir, elle pourrait aller jusqu’à la reconnaissance de l’utilité de ces principes pour régler ses problèmes. »
Lamartine, dans son long tribut au Prophète, a écrit :
« Si la noblesse des intentions, la petitesse des moyens et la grandeur des résultats sont les trois critères du génie humain, qui oserait comparer n’importe quel grand homme de l’histoire moderne à Muhammad ? »
Peut-être l’exemple le plus parlant est-il celui de Gandhi qui écrivit ceci à propos du Prophète de l’Islam :
« Je deviens plus convaincu que jamais que ce n’était pas par l’épée que l’Islam s’est fait sa place à l’époque. C’était la profonde simplicité, l’auto-effacement prononcé du Prophète, la scrupuleuse application des engagements, son intense dévotion envers ses amis et fidèles, ainsi que son intrépidité, son courage et sa confiance absolue en Dieu et en sa mission. C’est grâce à tout cela, et non à cause de l’épée, que tous les obstacles ont pu être surmontés. »

Ce très court récit de la vie du dernier Prophète ne peut – et ne cherche – en aucune façon à remplacer les précieux volumes, le produit de nombreuses années de ferventes recherches de multiples savants et historiens.
Toutes les louanges sont pour Dieu, Seigneur des mondes. Puisse-t-Il envoyer Ses meilleures salutations et la paix sur le Sceau des prophètes, Muhammad , et sur sa famille et ses Compagnons ! Amine bi djaahi Yassini