Formulez votre intention de vous mettre en état d’ihrâm

L’ ihrâm est un état de sacralisation que tous les musulmans doivent adopter avant d’accomplir la omra et le hajj. Cet état doit être respecté pendant toute la durée du rite. L’ihrâm suppose un changement dans votre comportement et dans vos actions, mais ne vous méprenez pas, vous n’atteindrez le véritable état de sacralisation que lorsque vous formulerez votre intention sincère d’accomplir la omra ou le hajj et réciterez la prière de la talbiyah. Ainsi, quelqu’un qui se met en état de sacralisation sans pour autant être sincère n’a pas accompli son ihrâm correctement. Les hommes et les femmes entrent en sacralisation différemment. Lisez la suite pour avoir plus de détails :

  • Pour les hommes : se raser, se coiffer, raser ou tailler la pilosité faciale, se couper les ongles et raser les poils du corps. Prendre un bain ou faire ses ablutions (wudu) avec l’intention d’entrer en sacralisation, mais sans employer de l’eau de toilette ou des parfums. Se repentir sincèrement des péchés commis.
    • Habillez-vous avec un vêtement d’ihrâm qui se compose de deux pièces de tissu ordinaire de couleur blanche. Enroulez une pièce autour de votre taille et couvrez-vous le haut du corps avec l’autre. Portez simplement des sandales ou des tongs qui ne couvrent pas le dos de vos pieds. Ne vous couvrez pas la tête. Ces vêtements simples signifient l’égalité de tous devant Dieu. Ainsi, le plus fortuné des rois et le plus pauvre des mendiants portent des vêtements similaires pendant le hajj.
  • Pour les femmes : Comme pour les hommes, les femmes doivent se raser les poils du corps et faire leur toilette, se laver, éviter d’utiliser du parfum, etc. Elles ne doivent pas se maquiller ou employer des cosmétiques. Toutefois, hormis les sandales qui restent obligatoires, les femmes n’ont pas de tenue spéciale à porter pendant l’ihrâm. Elles peuvent porter leurs vêtements habituels à condition qu’ils soient propres et modestes.
    • Notez qu’en Arabie Saoudite, il est « normal » qu’une femme se couvre la tête avec un voile ou une écharpe et pendant le hajj les femmes doivent observer systématiquement cette tradition.

Déclarez votre intention et récitez la talbiyah

Les lieux sacrés du pèlerinage sont entourés par une limite sacrée appelée miqât. Les pèlerins ne peuvent pas dépasser cette limite s’ils ne sont pas en état de sacralisation ou ihrâm. Quand un pèlerin en état d’ihrâm se présente au miqât, à l’une de ses six entrées historiques, il prononce la niyyah qui est une courte déclaration de son intention d’accomplir la omra. Avant de quitter la miqât, le pèlerin récite la talbiyah, une prière qu’il répétera souvent pendant son pèlerinage. Les paroles de la talbiyah sont les suivantes :

  • « Je réponds à ton appel, ô mon Seigneur, je réponds à ton appel, toi qui n’a point d’associé, je réponds à ton appel. La louange, la grâce et la royauté t’appartiennent, toi qui n’a point d’associé. »
  • Si en arrivant au miqât le pèlerin n’est pas en état de sacralisation, il doit entrer en ihrâm avant de passer.
  • Note : la tradition veut qu’on traverse ces passages et qu’on entre dans les édifices religieux du pied droit.

Dirigez-vous vers la Ka’bah qui représente l’endroit le plus sacré de l’Islam

En arrivant en vue de la Ka’bah, fixez-la du regard et tenez-vous debout parmi la foule en disant « Allahu Akbar » (Dieu est le plus grand) trois fois, ensuite dites « La Ilaha Illallah » (il n’y a pas d’autre divinité qu’Allah). Récitez d’autres versets sacrés si vous le souhaitez. Bénissez le prophète Mohammed que la paix soit avec lui et offrez humblement vos prières à Allah. C’est un moment propice et favorable pour prier et implorer la générosité divine.

Accomplissez le tawaf. Le tawaf ou circumambulation est un rituel pendant lequel les musulmans tournent autour de la Ka’bah. Avant de commencer, les hommes doivent vérifier que leur tenue d’ihrâm est bien fixée de telle façon que la pièce de tissu qui couvre le haut du corps passe sous le bras droit et couvre l’épaule gauche tout en laissant l’épaule droite découverte. Ensuite, tous les pèlerins se mettent devant la Ka’bah de façon à avoir la Pierre Noire sur leur droite. Récitez une autre niyyah pour la omra en disant : « Ô Allah, je fais le tawaf de la omra par ta grâce. Facilite-moi la tâche et accepte ceci de moi, car tu es celui qui entend tout, tu es l’omniscient. »

  • Ensuite, déplacez-vous vers la droite. Rapprochez-vous de la Pierre Noire, le coin oriental de la Ka’bah et si possible embrassez-la. Si vous ne pouvez pas vous en rapprocher suffisamment pour l’embrasser, touchez-la avec votre main. Si vous pouvez vous en rapprocher suffisamment pour la toucher ou l’embrasser, portez vos mains à vos oreilles et récitez cette courte prière : « Bismi’Llah Allahu akbar wa li’Lah al-hamad » (au nom d’Allah, Allah est le plus grand et à lui sont les louanges). Ne poussez pas les autres et ne vous battez pas pour avoir une chance de toucher la Pierre Noire.
  • Commencez votre circumambulation autour de la Ka’bah. Marchez autour de la Ka’bah dans le sens direct de façon à la maintenir sur votre gauche. Faites sept rondes autour de la Ka’bah en priant. Il n’y a pas de prières dédiées au tawaf, ainsi vous pouvez réciter vos prières habituelles ou prier en silence. Vous pouvez montrer du doigt la Pierre Noire chaque fois que vous passez à côté d’elle.
  • Votre rite se termine lorsque vous avez accompli vos sept tours. Les hommes peuvent se couvrir l’épaule droite.

Exécutez le sa’ey

Le mot sa’ey veut dire « courir » ou « faire un effort ». Dans la pratique cela consiste à faire sept fois le va-et-vient entre les collines de Safâ et de Marwâ qui sont respectivement au nord et au sud de la Ka’bah. À l’origine, cette marche était faite à ciel ouvert, mais de nos jours, le parcours s’effectue dans un long couloir couvert.

En arrivant au sommet de Safâ, récitez une autre niyyah, en disant : « Ô Allah ! J’exécute ma marche entre Safâ et Marwâ dans l’espoir de te plaire. Ô mon Dieu, facilite-moi ma tâche et accepte ceci de moi, car tu es celui qui entend tout, tu es l’omniscient. » Ensuite ajoutez : « Inn-as-Safâ wal-Marwâ min Sha’a’irillah » (Safâ et Marwâ sont parmi les rites prescrits par Dieu.) Finalement, faites face à la Ka’bah et dites « Allahu Akbar » (Allah est le plus grand) trois fois. Récitez d’autres prières si vous voulez, ensuite dirigez-vous vers Marwâ.

En marchant vers Marwâ, dites : « Subhan-Allah wal-hamdu-lillahi wa la ilaha ill-Allah wa-Allahu Akbar wa la haula wa la quwwata illa-billa » (qu’Allah soit bien loué. Il n’y a point d’autre Dieu qu’Allah. Allah est le plus grand. Il n’y a pas de préservation ni de force si ce n’est par Allah) ou, si vous ne pouvez pas retenir cette prière, dites sa forme abrégée qui est la suivante : « Subhan Allah, Alhamdu Lillah, Allahu Akbar » (que Dieu soit bien loué, Il n’y a point d’autre Dieu qu’Allah). Vous pouvez ajouter d’autres prières si vous le souhaitez. En arrivant au sommet de Marwâ, répétez vos prières pour glorifier Dieu en regardant la Ka’bah, ensuite descendez la colline encore une fois.

Vous aurez terminé ce rituel après avoir exécuté le parcours sept fois.

 

Rasez vos cheveux ou coupez-les

Après l’accomplissement du sa’ey, les hommes doivent se raser la tête ou couper leurs cheveux très courts, les deux formules sont acceptables mais le rasage est préférable. Toutefois, un homme peut ne pas vouloir se raser la tête durant la omra s’il compte accomplir le rite du hajj quelques jours plus tard, car ce rite inclut également un rasage de la tête. Par contre, les femmes ne doivent pas se raser la tête, mais elles peuvent couper une mèche de leurs cheveux ou couper leur chevelure et la raccourcir de quelques centimètres.

La omra se termine après la coupe des cheveux et les restrictions du ihrâm sont levées. Vous pouvez reprendre vos activités normales, porter vos vêtements habituels, etc. Cependant, si comme plusieurs pèlerins vous décidez d’accomplir le pèlerinage du hajj dans les jours suivants, sachez que pour pouvoir le faire, vous devez entrer de nouveau en état d’ihrâm.

 

Accomplir les rites du hajj

 

Mettez-vous de nouveau en état d’ihrâm et déclarez votre intention de faire le hajj. La plupart des pèlerins qui accomplissent le pèlerinage du tamattu’ disposent de quelques jours de repos entre la omra et le hajj et donc pour des raisons de confort, ils quittent l’état de sacralisation après l’exécution des rites de la omra. Cependant, à l’instar de l’omra, le hajj exige de se présenter à Dieu en étant pur et soumis et donc les pèlerins doivent se remettre en état de sacralisation avant de commencer le hajj. Comme il a été indiqué plus haut, lavez-vous, faites votre toilette et portez vos habits d’ihrâm. Lorsque vous êtes prêt, dites une autre niyyah : « Ô Allah ! J’ai l’intention d’accomplir le hajj. facilite-moi ma tâche et accepte ceci de moi, car tu es celui qui entend tout, tu es l’omniscient. Amen. » Ensuite récitez la talbiyah trois fois.

Le rite du Hajj dure cinq jours, du 8 au 12 Dhu al-Hijjah. Vous devez garder l’ihrâm pendant trois jours et vous abstenir de faire les activités interdites jusqu’à la fin de cette période.

Dirigez-vous vers Mina

Au cours de la première journée du hajj, les pèlerins vont à Mina, une ville proche de la Mecque où ils passent le reste de la journée. Sur ce site, le gouvernement saoudien a installé des commodités sous la forme d’une multitude de tentes blanches climatisées pour abriter les pèlerins. Au cours de la première nuit, aucun rite particulier n’est prévu et par conséquent vous pouvez consacrer votre temps à la prière et à la méditation en compagnie des autres pèlerins si vous voulez. Plusieurs pèlerins choisissent de faire les prières du dhohr, du asr, du maghrib, du ishâ et du fajr.

Notez qu’à Mina, les hommes et les femmes sont dans des tentes séparées et adjacentes les unes aux autres. Ainsi, les époux peuvent rester en relation, cependant il est interdit aux hommes d’entrer dans les tentes réservées aux femmes.

Allez à Arafat et pour accomplir le waquf

Pendant la deuxième journée du hajj, les pèlerins vont à une montagne voisine nommée Arafat. Ils doivent y arriver pendant l’après-midi pour exécuter le rite du waquf ou l’arrêt à Arafat. À partir du début de l’après-midi jusqu’au coucher du soleil, les pèlerins se regroupent sur la plaine et passent leur temps à prier et à méditer.

Le waquf ne nécessite pas de prières particulières, donc priez Dieu simplement et sincèrement du fond de votre cœur. Plusieurs pèlerins aiment méditer au sujet de leur vie passée, de leur avenir et de leur position en ce bas monde.

Priez à Muzdalifah

Après le crépuscule, les pèlerins se dirigent vers un endroit appelé Muzdalifah situé entre Mina et Arafat. En ce lieu, ils offrent à Dieu la prière du soir et dorment à la belle étoile par terre.

Le matin suivant, ramassez des cailloux que vous utiliserez pour accomplir le rite de la « lapidation » ou ramy, plus tard dans la journée.

 

Exécutez le rite du ramy à Mina

Avant le lever du soleil, les pèlerins reviennent à Mina. Là, ils participent à une cérémonie qui symbolise la lapidation de Satan. Les pèlerins lancent successivement sept cailloux vers une stèle appelée Jamrat al Aqabah.

Généralement, une foule nombreuse participe à cette cérémonie qui est marquée par une tension et une émotion extrêmes. Quelquefois, on déplore des décès par piétinement. En raison de cela, il est déconseillé aux pèlerins âgés, malades ou accidentés de participer à la cérémonie. Mais, ils peuvent exécuter ce rituel plus tard dans l’après-midi ou charger l’un de leurs proches d’accomplir le rite à leur place.

Sacrifiez un animal

Après la cérémonie du ramy, il est obligatoire de sacrifier un animal (Qurbani) en l’honneur de Dieu. Dans le passé, chaque pèlerin procédait au sacrifice individuellement, mais aujourd’hui il est plus fréquent de payer le montant de l’offrande et d’avoir un bon en échange. Ce bon signifie qu’un animal sera sacrifié en votre nom. Après la vente des bons, un personnel qualifié égorgera un mouton pour chaque pèlerin ou un chameau pour sept pèlerins, il dépècera l’animal, emballera la viande et l’enverra aux communautés musulmanes à travers le monde pour nourrir les pauvres.

Le sacrifice d’un animal peut être fait les 10,11 ou 12 Dhu al-Hijjah. Si vous êtes obligé de retarder l’exécution du ramy, accomplissez-le avant de procéder au sacrifice.

Rasez vos cheveux ou coupez-les

Comme pour la omra, les pèlerins doivent couper leurs cheveux. Les hommes se font raser la tête ou coupent leurs cheveux très courts et si un homme a choisi d’avoir les cheveux courts pendant la omra, il peut opter pour se faire raser la tête, mais ce n’est pas obligatoire. Les femmes peuvent couper une tresse de leur chevelure, mais elles ne se font pas raser la tête.

 

Accomplissez le tawaf et le sa’ey

Comme dans la omra, pendant le hajj les pèlerins doivent accomplir les rites du tawaf et du sa’ey à la Ka’bah et sur les collines voisines. Les rituels sont exécutés de la même façon que pour la omra, mais il est fortement recommandé de faire ces cérémonies après les rites de la lapidation, du sacrifice et de la coupe des cheveux.

  • L’accomplissement du tawaf et du sa’ey marque la fin de l’état de sacralisation et vous pouvez reprendre vos activités habituelles qui vous étaient interdites auparavant.
  • À la fin du troisième jour, retournez à Mina et passez-y la nuit pour prier.

 

Recommencez la cérémonie du ramy après le crépuscule pendant le quatrième jour et le cinquième jour

À Mina, vous devez participer encore une fois à la cérémonie de la lapidation. Cette fois, vous ne lancerez pas des cailloux uniquement vers la Jamrat al Aqabah, mais aussi vers d’autres stèles, la Jamrat Oolah et la Jamrat Wustah.

  • D’abord, lancez trois cailloux vers la Jamrat Oolah, ensuite glorifiez Allah et suppliez-le en levant les mains. Il n’y a pas de prières spéciales à dire et donc faites les vôtres. Répétez le rite pour la Jamrat Wustah. Finalement, lancez vos cailloux vers la Jamrat al Aqabah. Après, vous n’avez plus besoin de prier et vous pouvez rentrer chez vous.
  • Répétez ce rituel le cinquième jour après le crépuscule.

Accomplissez le tawaf d’adieu

Finalement, vous êtes arrivé au bout de votre pèlerinage. Pour marquer la plus importante expérience religieuse de votre vie en tant que musulman, accomplissez le tawaf final en marchant autour de la Ka’bah sept fois comme il a été expliqué précédemment. En exécutant le tawaf d’adieu, méditez au sujet des pensées et des sentiments que vous avez éprouvés pendant votre pèlerinage. Glorifiez Allah et suppliez-le. Quand vous aurez fini, expédiez vos affaires encore en suspens à la Mecque et ses environs, puis repartez dans votre pays.

  • Après l’accomplissement du hajj, plusieurs pèlerins vont à Médine, la deuxième cité sacrée de l’Islam. Là, ils peuvent visiter des lieux saints, comme la Mosquée du Prophète et sa tombe sacrée. Vous n’êtes pas obligé d’enter en sacralisation pour visiter Médine.
  • Notez que les pèlerins étrangers doivent quitter l’Arabie Saoudite vers le 10 Muharram, le premier mois du calendrier musulman.